section

Tremblay/Paris vu par Nils Dresrusse

17/05/2018
J25 Nils Dresrüsse

En ce samedi 19 mai 2018, c’est l’ogre PSG qui débarque pour croquer le petit poucet TFHB. Le match a été avancé, à la demande du club parisien, dans la perspective de son Final Four à Cologne. Tremblay ayant accepté de bonne grâce, cet autre derby vous est donc proposé comme dernier show à domicile de la saison pour la Team Tremblay. C’est sous l’œil 100% allemand d’Uwe GENSHEIMER et de Nils DRESRÜSSE que nous vous le présentons dans cette dernière interview croisée. Un regard qui s’est voulu aussi décalé que la date de ce match… Acte 1 : NILS !

 Nils, quelles sont tes villes préférées en Allemagne et en France ?

En Allemagne la ville que je préfère est Hambourg. En France, j’aime Paris et Nantes.

 

 

Tes plats, français et allemand, favoris   ?

Le plat français que j’aime c’est la « Tarte flambée. Ma recette germanique préférée est le « Currywurst ». C’est un plat typique allemand, une saucisse grillée ou cuite, servie avec de la sauce tomate et du curry en poudre. C’est plutôt un plat de restauration rapide. 

 

Es-tu plutôt lecture, cinéma, télé, jeux vidéo, expos ou balades ?

J’aime bien regarder des films et les séries. J’aime aussi sortir et me promener dans la nature. En fait, je ne peux pas rester assis chez moi toute la journée.

 

La musique que tu écoutes est allemande, française ou internationale ?

J’écoute beaucoup de musique. J’aime aussi bien la musique française qu’internationale. Je trouve que c’est vraiment super d’avoir des applications comme « Deezer » ou « Spotify » qui permettent d’écouter toutes sortes de musiques.

 

Le jour de la semaine que tu détestes ?

En Allemagne je n’aimais pas trop le lundi. Mais ici, comme nous jouons le mercredi c’est mieux et rien ne me dérange vraiment.

 

 

Pour tes vacances, campagne, montagne ou mer ?

J’aime aller à la mer. Nous avons une maison de vacances à Nordeney, une petite île allemande de la Frise Orientale, dans le land de Basse-Saxe. Aussi, quand j’ai du temps libre, j’y vais avec mon épouse. J’adore nager dans la mer.

 

Le mot français et le mot allemand que tu emploies le plus ?   

En allemand je dis souvent « alles gut » (tout va bien). En français je crois que j’ai pris l’habitude de dire « ça va » !

 

Ton club de cœur en Bundesliga   ?

Dans le championnat d’Allemagne, j’ai deux clubs de cœur, ceux où j’ai joué par le passé. Il s’agit du GWD Minden et du TBV Lemgo.

 

 

En Lidl Star Ligue, de quel joueur es-tu fan ?

Je n’ai pas vraiment de joueur préféré. Mais il y beaucoup de grand joueurs en France, spécialement au PSG, à Montpellier et à Nantes.

 

En dehors du hand, quel est ton sport de prédilection ?

Je suis un grand fan de football. Mon club favori est le Borussia Dortmund. Et parfois, je vais pêcher.

 

Trois mots pour différencier le championnat français de celui d’outre-Rhin ?

Je dirais qu’en France c’est : « plus rapide », « à 20h30 un peu tard » et « récupération ».

 

Enfin, le scénario et le résultat que tu envisages pour le match face à Paris ?

Notre match aller à Paris avait été assez bon et nous étions restés proches du PSG jusqu’à la fin de la partie. J’espère vraiment que nous allons de nouveau faire une excellente prestation. Je pense aussi que nos supporters vont être heureux de voir les joueurs du PSG évoluer au palais des sports de Tremblay.

 

paris_0001

 

Suivez le match en live ici et sur les Réseaux Sociaux du club 

Actualités similaires

  • Tremblay/Paris vu par Uwe Gensheimer

    18/05/2018

    En ce samedi 19 mai 2018, c’est l’ogre PSG qui débarque pour croquer le petit poucet TFHB. Le match a été avancé, à la demande du club parisien, dans la perspective de son Final Four à Cologne. Tremblay ayant accepté de bonne grâce, cet autre derby vous est donc proposé comme dernier show à domicile de la saison pour la Team Tremblay. C’est sous l’œil 100% allemand d’Uwe GENSHEIMER et de Nils DRESRÜSSE que nous vous le présentons dans cette dernière interview croisée. Un regard qui s’est voulu aussi décalé que la date de ce match… Acte 2 : Uwe !

    En savoir plus
Haut