section

Jérémie Courtois

Suivez Jérémie sur :

La vie est parfois curieuse. Et elle vous emmène là où elle a décidé que vous iriez. C’est d’ailleurs le cas pour Jérémie Courtois. Pas prêt du tout à faire une carrière professionnelle...

Au club depuis : janvier 2016

Engagé jusqu’en : juin 2018

 

Clubs précédents :

- 2013-2016 : Pays d’Aix Université Club

- 2011-2013 : Saint-Marcel Vernon Handball

 

Palmarès:

Champion de Proligue 2017

 

La vie est parfois curieuse. Et elle vous emmène là où elle a décidé que vous iriez. C’est d’ailleurs le cas pour Jérémie Courtois. Pas prêt du tout à faire une carrière professionnelle, le natif de Baden-Baden, en Allemagne, s’est un peu laissé porter par les événements jusqu’à arriver au TFHB. Comment ? D’abord par une rencontre avec le jeu à 7… au collège. Le professeur de sport pousse le minot, déjà costaud, à rejoindre l’UNSS puis celui-ci saute le pas en club du côté de Cognac.

 

« Je jouais vraiment juste pour m’amuser avec mes copains et ce n’est que vers 19-20 ans que l’idée de faire quelques chose a pu m’effleurer, et encore, il a fallu que ma femme me pousse » s’excuserait presque le patron de la défense maison. En STAPS, le taiseux rejoint Niort qui évolue en N2. Ses qualités sont remarquées lors d’un match contre Nantes. De fil en aiguille, le voilà qui rejoint Vernon, Aix puis la Seine-Saint-Denis. Une évolution rapide pour celui qui se définit comme « un travailleur de l’ombre, qui apprécie de jouer en défense. Un exercice spécial mais qui [lui] correspond bien. »

 

Son entraîneur, David Christmann, abonde : « C’est la force tranquille par essence. Il est discret hors du terrain mais quand il joue, il est très redoutable dans son secteur. J’ai toujours été étonné qu’un certain nombre d’autres clubs ne s’intéressent pas à lui car il n’a rien à envier à des profils comme ceux de Feliho ou Grocaut. Tant mieux pour nous ! »

 

Haut