section

FX Chapon débarque à Tremblay

13/09/2018

Vous ne le savez peut-être pas mais un handballeur international vient de prendre une licence à Tremblay !  Certes sa venue s’est faite sous le sceau de la discrétion qui caractérise le personnage, dans des conditions particulières et pour des objectifs spécifiques. C’est toutefois avec beaucoup de joie et de fierté que nous avons le plaisir de vous détailler l’arrivée de François-Xavier CHAPON.

L’arrivée discrète d’un homme remarquable

 

Pour les vrais béotiens, les éventuels martiens ou les quelques Hibernatus qui viendraient seulement de décongeler et de découvrir la planète hand, celui que cette dernière connaît sous l’affectueux diminutif de « FX » était encore trois mois en arrière le gardien de buts remarquable et remarqué de l’U.S. IVRY H-B.

Cet homme modeste et effacé a accepté de nous parler de son nouveau statut tremblaysien.

 

Bonjour « FX », que nous vaut l’honneur de ta venue à Tremblay-en-France ?

C’est assez simple en fait. J’ai 36 ans et j’ai décidé de stopper ma carrière de joueur professionnel. Avec en poche le diplôme de professeur des écoles, ma reconversion était assurée. Arrêtant le hand de haut niveau, j’avais promis à mon épouse que nous nous rapprocherions de son lieu de travail qui se trouve sur ROISSY. Dépendant de l’académie de CRETEIL, j’ai pu choisir une affectation sur le nord du département de la Seine-St-Denis afin de pouvoir enfin privilégier ma vie de famille. Il s’est trouvé qu’un poste était vacant à l’école Rosenberg de TREMBLAY, dans une classe « Ulysse ». Il s’agit d’une classe spécialisée pour des élèves présentant un handicap cognitif. J’ai été mis en relation grâce aux dirigeants du Tremblay Handball. Je me suis donc déplacé et j’ai pu voir en quoi allaient consister mes nouvelles fonctions. J’ai débuté le vendredi 31 aôut avec la pré-rentrée pour ma première année comme titulaire et je suis assez ravi de cette perspective.

 

Pourquoi as-tu pris une licence au TFHB ?

C’est également très simple. Stéphane IMBRATTA m’a demandé si je ne voulais pas lui donner un coup de main sur l’équipe de Nationale 2M. Les deux gardiens de buts de ce très jeune collectif sont inexpérimentés pour ce niveau de compétition. Mêmes talentueux, ils ont besoin encore de beaucoup travailler pour le niveau de jeu qui va leur être proposé, qui plus est à ce poste important. J’ai donc accepté de m’entraîner deux fois par semaine et de jouer tous les matches à domicile, voire quelques-uns pas trop éloignés. Je ne peux plus, et surtout je ne veux plus, être contraint par de longs déplacements par trop éreintants. Mais j’avoue que de me retrouver au contact de ces jeunes joueurs me rappelle mon entrée en 2001 au Centre de de Formation d’Ivry, avec aux commandes un certain S. IMBRATTA. Je commence même à me mettre la pression car je me dis que je vais devoir être bon (sourire). Je vais donc tenter d’aider cette jeune équipe à se maintenir, mais aussi transmettre à mes deux néo-coéquipiers au poste l’expérience que j’ai pu engranger depuis de longues saisons.

De plus, je me sentais bien dans la peau d’un futur entraîneur sur les jeunes catégories. J’ai donc également accepté de prendre l’entraînement de l’Ecole de Handball (moins de 9 ans). Deux séances hebdomadaires vont démarrer, une le samedi matin plus une seconde le jeudi.

 

La transition, aussi bien au plan sportif que professionnel, n’est-elle pas trop délicate ?

Je le disais, le fait de retrouver Stéphane comme coach me fait tout drôle. Certes, il a été mon entraîneur en D1 à IVRY durant deux saisons, dont celle du titre de Champion de France, mais je l’ai côtoyé plus longtemps comme Directeur du Centre de Formation de l’US Ivry. Ça me rajeunit, et lui avec peut-être (sourire) ?

Sur le plan handballistique, j’envisageais mon arrêt définitif dans les buts. Je ne pensais pas à ce genre de pratique sportive. J’avais plutôt pensé occuper mon physique en pratiquant la course à pieds, voire un autre sport.

Pour le moment, le plus dur à encaisser ce sont les moqueries de mes anciens partenaires ivryens (sourire). Je me suis bien fait « chambrer » quand ils ont appris que je devenais tremblaysien. Mais c’est bon enfant, car même si les clubs sont rivaux et si les « derbies » sont toujours serrés, entre joueurs nous nous connaissons bien et nous apprécions.

D’ailleurs je vais peut-être me laisser tenter et cocher sur mon agenda le prochain TREMBLAY/IVRY, ça pourrait être sympa (rire) !

 

Premier match avec la N2 samedi 15 septembre à 18h30 au PDS vs St-Ouen l'Aumonne!

 

 

 

 

 

Actualités similaires

  • Tremblay/Toulouse après le salon vip

    14/02/2019

    Le salon VIP sonnait creux après la cuisante défaite subie par la Team Tremblay face à des toulousains revanchards. La YABA a baissé les armes devant le Fenix, mais Erwan SIAKAM et Benjamin BRAUX ne se sont nullement dérobés après cet échec.

    En savoir plus
  • Tremblay/Toulouse : joker grillé !

    13/02/2019

    Trois jours après avoir tenu tête au PSG dans un Palais des sports incandescent, la Team Tremblay avait la ferme intention de ne faire aucun cadeau à une équipe Toulousaine en quête de points à l'extérieur. Objectif : continuer à montrer des qualités de solidarité et proposer du beau handball.

    En savoir plus
  • Tremblay/Toulouse : c'est reparti

    13/02/2019

    C'est la reprise officielle aujourd'hui ! Après une excellente prestation en Coupe de France dimanche dernier face à la plus belle des équipes européennes le PSG, (défaite de deux petits buts 32-34), le temps est venu de laisser place à la LSL avec la 14ème journée et le défi de Toulouse.

    En savoir plus
Haut