section

Tremblay/Ivry : on est des YABASTARK !

16/05/2019

Le choc de ce mercredi soir était annoncé depuis quelques jours déja comme une Guerre des Clans, en mode Game of Thrones et après 60 minutes de combat nous voilà les YABASTARK. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les deux équipes avaient l'intention de regarder vers le hautselfievicivry_0001.

 

Ivry, en quête de points pour le maintien, annonçait clairement la couleur ! La TeamTremblay, de son côté, se présente sur le parquet avec envie et ambition. 

Les débats sont plutôt équilibrés au début du match, les deux équipes alternant prestations défensives et offensives appliquées (2-2, 5').

C'est le moment que les rouges et noirs choisissent pour infliger un 4-0 à leur adversaire, obligeant Benjamin Braux à poser un temps mort pour recadrer tout le monde (2-6, 8eme). Effet immédiat ! Tremblay revient immédiatement dans la course et égalise (6-6, 13'). L'avantage est ensuite repris par Ivry, qui bénéficie d'une première période solide de Mate Sunjic, gardien du temple (10 buts). A la mi temps, Tremblay compte trois buts de retard et pas mal d'ambitions.

 

Au retour des vestiaires, la donne ne change pas et Ivry reprend la main sur le match. Pourtant, à la faveur des rotations et des encouragements d'un banc impliqué, Tremblay s'accroche. Avec un Patrice Annonay inspiré, une défense agressive de Lucas Jametal pour sa première à domicile avec les pros, et un 100% de Pedro Portela au tir, l'espoir reste de mise. Le tournant du match, à la 52', est l'expulsion de Johan Boisedu pour une faute impressionnante sur Genese Bouity. Dans la foulée, Tremblay prend enfin les devants et ne lachera plus.

 

Victoire arrachée !

 

STATISTIQUES DES JOUEURS

 

Sevaljevic 3/6, Portela 6/6, Rezzouki, Bouity 2/4, Muel, Marche 4/4, Sebetic 3/4, Jametal, Borges 4/6, Steins, Siakam 0/4, Olsson 2/4, Honrubia 4/7, Boultif

 

Annonay 6/17, Arsic 2/14.

 

stats1ivr_0001

 

statsvicivry2_0001

 

 

LES REACTIONS DES JOUEURS

 

Felipe Borges, Tremblay

"On a perdu le ballon sur la seconde mi temps, mais jusque à la fin on a tenu. Les arrets de Patrice ont été très importants pour nous, et on a bien finalisé nos attaques. On est très contents du résultat. Le match a été compliqué, il y a de la fatigue mais on a fait tout notre possible pour gagner à la maison. C'est la mentalité, la combativité de cette équipe qui a fait la différence. Ca va être compliqué pour les équipes qui doivent venir ici jusqu'à la fin de la saison.

 

Leo Martinez, Ivry

"On a prouvé notre détermination et du beau jeu pendant 90% du temps. Le problème, c'est que pour gagner un match il faut avoir cette détermination 100% du temps. Déja, la semaine dernière c'était pareil.

On a le match bien en main, on même tout le match et dans les dernières

10 minutes on commence à buter sur Patrice Annonay, on perd des ballons bêtes, on prend des deux minutes, c'est dommage. Il nous reste encore trois matches pour prouver qu'on a notre place en D1, on ne va rien lâcher malgré la frustration de ce soir. Il faut garder le positif de ce qui s'est passé ce soir et transformer les 90% en 100%.

 

LES RESULTATS DES MATCHS

 

RESULTATSJ23_0001

 

LE CLASSEMENT

 

 

 

PROCHAIN MATCH

22 mai 2019, 20h30 - Tremblay / Dunkerque - #J24 de Lidl Starligue

Actualités similaires

  • Game_10 : Dunkerque/Tremblay par Henrik Olsson

    18/11/2019

    La course aux points est déjà lancé pour la #TeamTremblay qui doit très vite engranger des victoires pour ne pas voir son avenir doré en Lidl Starligue compromis. Cela doit forcément passer par des exploits et des résultats à l'extérieur . Dunkerque serait un très bon début. Interview d'avant-match avec Henrik Olsson, le demi-centre de la Team Yaba.

    En savoir plus
  • Game_9 : Nîmes plus fort

    13/11/2019

    Au coude à coude durant la première mi-temps, les tremblaysiens ont laissé filer leir chance en deuxième mi-temps. Dommage. 

    En savoir plus
  • Game_9 : Tremblay/Nîmes par Elohim Prandi

    11/11/2019

    Il est l’homme fort de la #GreenTeam, capable de faire à lui tout seul, pencher un match. Il a débuté en D1 sous la houlette de Rastko Stefanovic lorsque que les deux officiaient à Ivry. C’est donc tout naturellement que nous sommes allés à la rencontre de l’une des pépites françaises : Elohim Prandi. Interview d’avant match. 

    En savoir plus
Haut